Accueil
A propos
FAQ
Abonnez-vous
au magazine
Commandez les
anciens magazines
La boutique
Science&Vie
Contactez-nous
Mentions légales
CGV
Présentation du dossier

VACCINS

D’un produit pharmaceutique injecté ou ingéré pour entraîner l’organisme à se défendre des intrus. Le principe est génial : sachant que les défenses immunitaires réagissent mieux quand elles ne sont pas prises au dépourvu, il suffit de leur présenter une version non toxique d’un microorganisme dont on craint l’infection, pour que, lorsqu’il le rencontre dans la vraie vie, il le reconnaisse immédiatement et soit capable de le neutraliser avant que l’infection se propage. Plus facile à dire qu’à faire.

Les grands articles
La liste des liens des articles est classée par ordre d'apparition dans le texte.

Questions fondamentales
Qu'est-ce qu'un vaccin ? Comment le fabrique-t-on ? Comment agit-il pour nous protéger contre bactéries, virus et autres pathogènes ? Qui doit se faire vacciner ? Quels défis la vaccination doit-elle encore relever ? En 2004, Science&Vie fait le point. De façon moins générale, la réponse à la question d'un lecteur aborde le principe de la vaccination contre la grippe et la façon dont les biologistes fabriquent, chaque année, un nouveau vaccin.
En 2012, les vaccins inscrits au calendrier vaccinal de l'enfant sont passés à la loupe.

Vaccinologie
Si la généralisation de la vaccination a permis de diminuer drastiquement l'incidence de bon nombre de maladies, voire d'en éradiquer certaines, d'autres ne possèdent en 1998 toujours pas de vaccins, poussant les scientifiques à explorer de nouvelles voies. Treize ans plus tard, la bataille vaccinale n'est toujours pas gagnée même si certaines pistes semblent très prometteuses. Autre espoir, la stratégie vaccinale autrefois réservée aux maladies infectieuses est également explorée pour tenter de traiter d'autres pathologies comme par exemple le cancer ou les addictions.

Santé publique et controverses
D'un côté des maladies infectieuses capables de causer des milliers de morts, de l'autre des vaccins pour la plupart efficaces à plus de 80 %. L'équation semble simple et aurait dû susciter une adhésion pleine et entière à la vaccination de la part de la population. C'est pourtant loin d'être le cas et, en 2010, les vaccins sont désormais critiqués. Des critiques dont l'origine remonte à 1998 alors que le vaccin contre l'hépatite B est suspecté de favoriser l'émergence de pathologies graves, la sclérose en plaques notamment. Cinq ans plus tard, les preuves scientifiques confirmant cette hypothèse manquent encore. Pourtant, les inquiétudes demeurent, notamment à cause des adjuvants, des substances contenues dans les vaccins pour en favoriser l'efficacité mais qui pourraient être à l'origine d'effets indésirables graves. Et la polémique reprend de plus belle en 2009 à l'occasion de l'épidémie de grippe H1N1. Une défiance probablement à l'origine du retour de la rougeole et du peu de succès rencontré par le vaccin contre les papillomavirus.

Personnage clé
Si la paternité de la vaccination revient à Edward Jenner, médecin de campagne anglais, voire à des pratiques traditionnelles plus anciennes, la figure incontournable de cette épopée scientifique reste sans nul doute Louis Pasteur. Le Français confirme et explique le principe de la vaccination et jette les bases de la microbiologie moderne. Une révolution relatée en 1995 à l'occasion du centenaire de sa mort.
Tous les articles sur le sujet
Titre
Année
Type
Discipline
 
1188 2016 Echo
1188 2016 Article
En bref 1188 2016 Notule
En bref 1183 2016 Notule
En bref 1181 2016 Notule
1179 2015 Echo
1177 2015 Echo
1177 2015 Echo
1176 2015 Article
1175 2015 Echo